Dimension sociale : Égalité femmes-hommes

Actualités de la chaire institutionnelle

Recherche

  • 2018-2019 : Questionnaire auprès des élèves de 3e année IF

l’Institut Gaston Berger a été sollicité par la Commission « Femmes et informatique » du département Informatique (IF) pour concevoir un questionnaire destiné aux élèves nouvellement admis·es dans le département. En effet, une augmentation du nombre d’étudiantes en 3e année a été constatée par rapport à l’année précédente : ce questionnaire vise ainsi à comprendre ce qui peut expliquer cette hausse. Des questions sur les représentations des élèves vis-à-vis du numérique, et sur leurs attentes quant à la formation, leur ont ainsi été proposées.

  • 2017-2019 : Les représentations et les ressentis des élèves de 1re année quant aux disciplines informatiques.

Dans le cadre d'un projet pédagogique en informatique porté par le Département FIMI de l'INSA et l'Institut Gaston Berger en 2017 et reconduit à la rentrée 2018, un questionnaire est soumis aux 800 élèves arrivant en première année afin d'appréhender leurs représentations et leur parcours antérieur en informatique. Cette enquête de terrain s'accompagne d'aménagements pédagogiques : double enseignement pour un groupe "renforcement", tutorat par des élèves du second cycle informatique. Les principaux objectifs de cette recherche et de ce projet pédagogique sont ainsi de :

  1. Lisser les disparités de niveaux généralement constatées à la rentrée grâce à un accompagnement renforcé pour des élèves ayant moins d'acquis initiaux.
  2. Déconstruire d'éventuelles représentations initiales de l'informatique afin de développer le sentiment de compétences et de légitimité vis-à-vis de cette discipline.

En combinant les compétences d'enseignant·e·s en informatique, de membres de l'Institut Gaston Berger, d'enseignant·e·s en « Cultures-Sciences-Société », cours porté par le Centre des Humanités et dispensé au second semestre, il s'agit également de rendre compte des différences de niveaux, de degrés d'intérêt et d'investissement en informatique en fonction des profils des élèves (type de bac obtenu, sexe, nationalité) afin d'envisager des modalités pédagogiques adaptées.

  • 2016-2019 : La compréhension de l’orientation à l’INSA.

En 2016, l’Institut Gaston Berger a accueilli Marion Erouart, lors d’un stage professionnel en psychologie sociale afin d’analyser les choix d’orientation des élèves dans les différents départements de spécialité de l’INSA Lyon, en fonction du sexe. Cette enquête se poursuit par un doctorat sur la compréhension des facteurs d’orientation à l’INSA sous la direction de Philippe Sarnin et la co-direction d’Élise Vinet (GRePS - EA 4163 - Université Lumière Lyon 2). Les objectifs, outre les conclusions des recherches théoriques, sont de mettre en œuvre des actions sur le terrain dès 2018 dans une modalité de recherche action.

Communications :
- "Psychosocial analyses of gendered orientation choices in the context of an engineering school in France" - 10th European Conference on Gender Equality in Higher Education, Trinity College Dublin, Irlande - Du 20 au 22 Août 2018.
- "S'orienter vers et dans une formation d'ingénieur·e·s : analyses psychosociales des processus d'orientation genrée à l'INSA Lyon" - 8e Congrès International des Recherches Féministes dans la Francophonie, Paris. - Du 27 au 31 Août 2018.
- « Des stéréotypes à l'orientation scolaire différenciée : analyses psychosociales dans le contexte d'une formation en ingénierie », Journée d'étude Égalité garçons-filles : éclairage de la recherche appliquée de la maternelle à l'enseignement supérieur à l'ESPE de Lille, le 13 novembre 2018.
 
  • Accompagnement de projets de recherches en sciences de l’ingénieur·e.

En 2018-2019, le département GCU (génie civil et urbanisme) a sollicité l’Institut Gaston Berger pour apporter son appui et son expertise sur les études de genre dans le cadre de deux projets de recherche (projet de fin d’étude et stage recherche – Laboratoire Environnement Ville Société – UMR 560) sur la thématique suivante : Villes et inégalités : la question de l’accès aux objets.

Formation et sensibilisation

Formation des élèves et des personnels

  • Cours à la carte

Les élèves de quatrième année du département Génie mécanique (GM) et de cinquième année des départements Génie électrique (GE) et Sciences et génie des matériaux (SGM) bénéficient de cours mutualisés entre le Centre des Humanités et les enseignements en sciences de l'ingénieur·e. La mise en place de ces cours à la carte vise à enrichir l’offre de formation en Sciences Humaines et Sociales à l’INSA Lyon, en tenant compte de la diversité des attentes et des souhaits des élèves : en fonction de leur projet de formation, différents thèmes en lien avec les compétences clés du référentiel sont proposés, soit dans une démarche d’approfondissement, soit dans une démarche de découverte d’un domaine. À ce titre, un cours à la carte sur le Genre est proposé afin de doter les élèves d'une grille de lecture des pratiques professionnelles et de la démarche scientifique axée sur le genre.

Ce cours a été nominé parmi les 3 finalistes pour le Prix à l'enseignement femmes-hommes dans le cadre du Concours Ingénieuses'18 de la CDEFI.

  • Séminaires internes

En 2018-2019, l’Institut Gaston Berger a été sollicité à deux reprises pour proposer une conférence aux élèves-ingénieur·e·s sur les problématiques de genre.

Intitulée Mobiliser le concept de genre dans les formations et les pratiques de l'ingénieur·e, cette présentation de 2h a été intégrée à la formation :

- De l’ensemble des élèves du département informatique (de la 3e à la 5e année, filières par apprentissage comprises) et des enseignant·e·s intéressé·e·s.
- Des élèves de 2e année dans le cadre du Cycle de Conférence Ingénieur·e·s et Société porté par le Département FIMI, dont le programme est conçu par Marie-Pierre Escudié de l’IGB.

Ces deux projets ont donné lieu à des présentations auprès des équipes pédagogiques concernées (réunion de service du département IF et café pédagogique du FIMI) afin de les sensibiliser également à ces thématiques et de leur présenter des leviers d’action possibles en faveur de l’égalité de genre.

  • En termes de sensibilisation, de nouveaux modules ont été conçus sur la thématique du sexisme et des violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur, suite à la demande de plusieurs élèves et la moblisation de différentes associations étudiantes :
- Un atelier d’autodéfense, animé par l’association Impact, a été proposé à une quinzaine d’étudiantes de l’INSA. Co-financé par l’IGB et l’association Filactions, il faisait suite à une table-ronde d’information sur les violences sexistes et sexuelles (novembre 2018).
- Une table-ronde sur le sexisme a été intégrée au programme du Karnaval Humanitaire en mars 2019 : les services de médecine préventive et de l’assistance sociale de l’INSA, les psychologues de la Cellule CAP (Conseil et Accompagnement personnalisé) du FIMI ainsi que l’Institut Gaston Berger ont été sollicités par cette association étudiante pour animer ce temps d’échanges.
- Les violences sexistes et sexuelles : prévenir, repérer et agir !
En collaboration avec le Bureau des élèves (BDE), 1h de sensibilisation obligatoire a été mise en place pour les élèves de première année organisant la période d’intégration de la rentrée 2019. 90 élèves des Comités de parrainage (CDP) ont ainsi pu échanger avec Florence Françon de l’IGB sur la notion de consentement sexuel et s’informer sur les obligations légales en matière de sexisme et de violences sexuelles.

Événements grand public

  • L’année 2018-2019 a été marquée par un cycle d’événements initié par Florence Françon de l’IGB. Genre … On en parle ? visait ainsi à informer et à proposer des temps de réflexion sur différents enjeux relatifs aux problématiques de genre, tout au long de l’année.

Organisée sur 15 jours, autour de 4 dates-clés,

- le 25 novembre, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes,
- le 11 février, Journée internationale des femmes et filles de sciences,
- le 8 mars, Journée internationale pour les droits des femmes,
- le 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la lesbophobie et la transphobie,

chaque série d’événements comprenait l’accueil d’une exposition, une table-ronde et des ateliers en présence d’expert·e·s et de grands témoins (associations, chercheur·euse·s en sciences humaines et sociales, enseignant·e·s, entreprises, ingénieur·e·s), la projection d’un film et une représentation théâtrale.

Plus particulièrement, la table-ronde organisée le 14 mars 2019 a été l’occasion de présenter les objectifs et les projets déployés à l’INSA Lyon, dans le cadre de la Chaire institutionnelle « Égalité femmes-hommes ». Dans un premier temps, Hélène Buisson-Fenet, responsable scientifique de cette chaire, a présenté un état des lieux sur la mixité dans l’enseignement afin de mettre en évidence les enjeux, en termes de recherche, que recouvre cette thématique pour une école d’ingénieur·e·s. Puis, des représentant·e·s d’Assystem et d’EDF ont partagé leur retour d’expérience sur les initiatives menées en entreprise, les réseaux développés (Incredible Women, WiN) et leurs engagements dans les projets de l’INSA (mentorat ingénieur·e·s)

  • Communications grand public
- Conférence de Florence Françon, le 4 avril 2019, Les stéréotypes de genre : origines, incidences et leviers d’action en faveur de l’égalité, dans le cadre de la rencontre annuelle de la SFEN et WiN Auvergne-Rhône-Alpes. Cette communication faisait suite à un atelier de décryptage des stéréotypes de genre dans les outils d’information sur l’orientation scolaire animé par Florence Françon auprès des membres de WiN France, en novembre 2018.
- Lors de la 10e Conférence sur le genre et l'égalité dans l'enseignement supérieur qui s'est tenu à Dublin en août 2018, Florence Françon a proposé un retour d'expérience de l'INSA Lyon en la matière : Gender-based research and teaching in an engineering school, the case of INSA Lyon.
- Publication : Florence Françon, L’informatique, pourquoi pas elles ? dans la Lettre d’information de la CGE « Numérique et Intelligence Artificielle », août 2018.

Actions

L’ensemble des programmes d’incitation et d’accompagnement portés par l’Institut Gaston Berger (CAP’SCIENCES, CAP’INSA, HANDICAP’INSA) a pour objectifs de susciter des vocations pour tous les talents et se concentre en particulier sur les publics qui s’autocensurent en raison de leur milieu social ou de leur sexe.

Des dispositifs spécifiques d’incitation à destination des élèves du secondaire :

  • Atelier « Les métiers de l’ingénieur·e, c’est ton genre » : animation destinée à des élèves du secondaire (collège et lycée) dans le cadre des dispositifs nationaux des Parcours d’Excellence et des Cordées de la Réussite. Cet atelier vise à découvrir la diversité des métiers et des domaines d'application des formations d'ingénieur·e. Il s'accompagne d'une réflexion et d'un échange collectifs sur les stéréotypes de genre afin de faire prendre conscience que tous les métiers sont mixtes et ainsi susciter des vocations, lutter contre l'autocensure, déconstruire les idées-reçues sur l'orientation et les filières scientifiques.
  • CAP’INFO : des actions d’initiation et de découverte des sciences informatiques sont proposées chaque année aux élèves du secondaire accompagné·e·s dans le cadre des dispositifs nationaux d’égalité des chances, les Parcours d’Excellence et les Cordées de la Réussite. Ce sont ainsi plusieurs animations d’expérimentation et de manipulation des outils numériques qui sont proposées chaque année, grâce à l’implication de divers partenaires de l’INSA et extérieurs, en prenant soin d’éviter tout stéréotype de genre au cours des interventions et de mobiliser aussi bien les filles que les garçons.

Des dispositifs d’accompagnement pour les élèves-ingénieur·e·s de l’INSA Lyon :  

  • Mentorat individuel

L’Institut Gaston Berger propose un dispositif de mentorat individuel entre un·e élève et un·e ingénieur·e, avec une possibilité qu’il soit « au féminin », dans le but d’accompagner les jeunes femmes ayant des questions spécifiques sur la place des femmes dans l’ingénierie ou des métiers et domaines traditionnellement masculins. Ce programme a permis à 500 élèves-ingénieur·e·s d’être mentoré·e·s. une centaine d’ingénieur·e·s a participé activement au programme, depuis 2008.

  • Mentorat collectif

Depuis la rentrée 2017, le programme de mentorat s’est déployé de façon à proposer des rencontres en groupe régulièrement dans l’année. Les ingénieur·e·s mobilisé·e·s sont ainsi invité·e·s à échanger, par deux ou trois, avec un groupe d’une dizaine d’élèves. Ce format permet de répondre aux attentes spécifiques et aux besoins ponctuels des élèves-ingénieur·e·s grâce à la mise en évidence de trois sujets. Les psychologues du service CAP de l’INSA Lyon ont effectivement été sollicitées pour faire émerger les interrogations et préoccupations communément partagées par les élèves de l’INSA, en fonction des différentes étapes de leur cursus ou des échéances de l’année scolaire.

Trois rencontres sont ainsi été proposées autour des enjeux suivants :

  1. S'interroger et échanger sur la diversité des domaines d'activités.
  2. Se porter candidat·e, se projeter dans une première expérience professionnelle (stage ou emploi).
  3. Mes premiers pas dans l'entreprise.

Le fait que les étudiantes soient largement représentées dans ce programme témoigne d’un besoin important pour elles de pouvoir se projeter vers des métiers et une carrière d’ingénieure. Dans le cadre de l’axe « Ouverture sociale » de l’Institut Gaston Berger, il est également intéressant de noter la forte représentation d’élèves d’origine étrangère ou issu·e·s de milieux sociaux plus modestes dans ce type d’accompagnement. En effet, une forte majorité de ces étudiant·e·s fait remonter le besoin de pouvoir s’identifier à un·e professionnel·le ayant suivi un parcours similaire, faute de connaitre des ingénieur·e·s dans leur entourage.

Cercles d’expertise et participation à des événements extérieurs :

À ce titre, il a participé à l’organisation de la 5e Journée des référent·e·s égalité femmes-hommes de l’enseignement supérieur, avec le MESRI, les Universités Lyon 1, Lyon 2, Lyon 3, la CPED, la CDEFI, la CGE et la CPU, qui a eu lieu le 24 juin 2019 et a animé un atelier sur les programmes de mentorat et de formation déployés dans certains établissements.
 
  • L’INSA Lyon est partenaire de WiN Auvergne-Rhône-Alpes. Groupe transverse de la SFEN (Société Française d’Énergie Nucléaire), WiN est une association qui vise à promouvoir l’image du secteur nucléaire auprès des jeunes, grâce à une démarche favorisant la mixité femmes-hommes et la découverte des métiers.
  • L’Institut Gaston Berger accueille chaque année une réunion d’information de l’association Objectif Pour l’Emploi (OPE) qui mobilise des étudiantes de l’INSA afin de réaliser des témoignages auprès d’élèves de collège et lycée, dans le cadre des actions « Ingénieur·e, technicien·ne demain » et « Ell’OWEB ».
  • L’INSA Lyon est membre du réseau Talents du numérique qui a pour but de favoriser les échanges et les réflexions entre les entreprises et les établissements d’enseignement supérieur du numérique. Elle vise ainsi à développer l’attractivité des formations et des métiers du numérique auprès des jeunes générations, en proposant notamment des actions d'incitation à l'informatique auprès des jeunes filles.