Dimension sociale : Égalité femmes-hommes

Chaire égalité femmes-hommes

La chaire Égalité femmes-hommes, inscrite dans la « dimension sociale » de l'Institut Gaston Berger, vise ainsi à développer et à diffuser les savoirs relatifs aux études de genre, sur le terrain INSA, grâce à l’appui des sciences humaines et sociales dans les domaines de l’éducation, de l’orientation et de l’emploi afin de privilégier une meilleure compréhension des processus à l’œuvre au cours de la construction des projets de formation et professionnels des élèves-ingénieur·e·s.

Portage scientifique

Responsable scientifique du pilier « Dimension sociale » des chaires institutionnelles : Hélène Buisson-Fenet (CNRS - Laboratoire Triangle UMR 5206 – École Normale Supérieure), qui a récemment dirigé un ouvrage intitulé École des filles, école des femmes : l’institution scolaire face aux parcours, normes et rôles professionnels sexués, de Boeck Supérieur, 2017, Coll. Perspectives en éducation et formation.

Équipe scientifique :

  • Enseignantes-chercheures en sciences humaines et sociales de laboratoires partenaires : Élise Vinet (Laboratoire GRePS EA 4163 – Université Lumière Lyon 2), Isabelle Collet (GRIFE-GE – Université de Genève).
  • Doctorante IGB : Marion Erouart (Laboratoire GRePS EA 4163 – Université Lumière Lyon 2).

Coordinatrices

Florence Françon et Sonia Béchet, Institut Gaston Berger.

Enjeux

En associant, selon son concept de chaire institutionnelle, les enjeux de l’INSA et les attentes des entreprises sur des sujets de recherche dédiés, l’Institut Gaston Berger a pour objectif d’approfondir et de faire évoluer ses réflexions et ses actions grâce à un socle scientifique fondé sur les études de genre. À terme, l’établissement pourrait ainsi devenir un acteur majeur dans le monde des Grandes Écoles sur les questions de l’égalité femmes-hommes sur l’ensemble du système : de l’attractivité à l’accompagnement, de la mixité au sein de ses spécialités à la formation de ses élèves  ainsi qu’à la préparation à l’insertion professionnelle et au déroulement de carrière.

Objectifs

Recherche

  • Appréhender les représentations des élèves du secondaire (collège et lycée) sur les formations et les métiers, notamment de l’ingénieur·e.
  • Analyser les facteurs d’orientation dans les choix de spécialité INSA sous l’angle du genre.
  • Observer les parcours des élèves-ingénieur·e·s de la candidature à l’insertion professionnelle en fonction du sexe.
  • Veiller au déploiement d’enquêtes auprès de la population étudiante et des personnels afin de recueillir les informations nécessaires au plan de prévention des violences sexistes, sexuelles et homophobes.
  • Assurer le recueil des données et les traitements statistiques adéquats, en appui aux recherches en sciences humaines et sociales et aux actions de terrain afin d’en connaitre les spécificités et de suivre ses évolutions.

Formation

  • Développer des modules de sensibilisation et de formation à l’égalité femmes-hommes auprès des élèves-ingénieur·e·s et des personnels de l’INSA.
  • Proposer des espaces et des temps de rencontres, d’échanges et d’informations autour des enjeux de la mixité et de l’égalité pour approfondir et diffuser les savoirs sur le genre, dans le cadre du plan d’action contre les violences sexistes et sexuelles au sein de l’enseignement supérieur et de la recherche.
  • Développer des modules d’accompagnement à l’insertion professionnelle sous l’angle du genre et des enjeux de l’égalité professionnelle.
  • Établir une revue des pratiques dans les entreprises.
  • Proposer aux départements de formation d’intégrer une dimension genre dans les projets mis en œuvre par et pour les élèves au cours de leur cursus (analyse au sein de l’environnement de stage, prise en compte du genre dans la conception d’un produit, réflexions personnelles sur les apports des études de genre en tant qu’ingénieur·e / innovateur·trice, usage inclusif de la langue …).

Actions

  • Intégrer systématiquement une dimension genre aux actions d’incitation et d’accompagnement destinées aux élèves du secondaire et de l’INSA : représentation mixte des métiers et des rôles modèles, langage inclusif, attention particulière portée sur la répartition sexuée des élèves bénéficiaires de ces programmes, …
  • Sensibiliser les établissements partenaires (collèges et lycées) de l’intérêt de s’appuyer sur les études de genre pour accompagner les choix d’orientation des élèves.
  • Proposer des projets dédiés à la place des femmes dans les sciences et à la mixité des métiers aux collégien·ne·s suivi·e·s dans le cadre des Parcours d’Excellence.
  • Développer des modules de sensibilisation à l’égalité femmes-hommes.
  • Former les ingénieur·e·s participant à nos programmes d’accompagnement au genre et aux enjeux de l’égalité femmes-hommes.