Attitude réflexive

Attitude réflexive

Un humanisme technique

Marqué par les événements du XXe siècle, Gaston Berger souligne le besoin de resituer la science et la technique dans son contexte historique et politique. Cet effort vise en particulier à prendre la mesure des implications et des conséquences de l’action de l’ingénieur. Dans cette perspective, l’idée de responsabilité sociale de l’ingénieur se présente comme une réflexion à nouveaux frais d’un humanisme technique, accentuant la prise de conscience de son rôle dans l’avenir technologique.

Le modèle INSA fait figure de socle philosophique situé dans le temps mais qui, par son fondement même, est une ressource pour aborder les questions actuelles dans le but de penser le rôle de l’ingénieur de demain. Dans ce sens, son fondateur s’assure que l’école valorise une aptitude et non un titre. De 1957 à demain, la figure de l’ingénieur « philosophe en action » permet de repenser tant la formation que la recherche en sciences humaines et sociales en école d’ingénieurs.

L’humanisme de l’ingénieur par Michel Faucheux

    headlines

    L'INSA Lyon sera représenté lors du prochain congrès international dédié à l'histoire de l'innovation et des technologies.

    Entretien avec Philippe Durance, spécialiste de la prospective et accompagnateur de nombreuses organisations publiques et privées dans leur réflexion prospective et stratégique.

    L'édition 2017 de l'IGEM (International Genetically Engineered Machine) a récompensé l'équipe INSA-UPS France par deux prix et six nominations, dont Integrated Human practices et Best Education and Public engagement.

    Voir toutes les actualités